african POSTman

RASTAFARI - The Dreads Enter Babylon 1955-83

31/07/2015

Le Mouvement Rastafari et la musique ont toujours fait bon ménage ! Qu'elle soit religieuse avec le Nyabinghi et le Burru ou profane avec le Reggae et consort, la musique est devenue pour le Rastafari, plus qu'un moyen d'expression, un véhicule - traversant les frontières - de sa pensée et de ses revendications, voire synonyme litéralement de reggae avec le succès de Bob Marley et les Wailers dans les années 70.

 

Soul Jazz Records explore ici les relations entre Rasta et la musique moderne yardie mettant à l'honneur, sur une période de près de 30 ans, la musique de Count Ossie, Johnny Clarke, The Mystic Revelation of Rastafari, Ras Michael and Sons of Negus, Bongo Herman, Roy Ashanti (The Congos), Earth & Stone ou bien encore la dub poetry de Mutabaruka.

 

Pour rapel, le Mouvement Rastafari émerge au début des années 1930 en Jamaïque au cours d'une période de changement politique et sociale intense. Tandis qu'apparaissent les premiers émois de l'anti-colonialisme et les droits des travailleurs, alors que le mouvement du Back to Africa de Marcus Garvey commençe à décliner, le couronnement d'un roi noir en Afrique, Haïlé Sélassié en Ethiopie, le 2 novembre 1930 va être le catalyseur essentiel dans la naissance de la spiritualité Rastafari. (Voir Le Premier Rasta)

 

A l'origine de la musique Rasta, il est un maître des percussions Burru et Nyabinghi : Count Ossie (né Oswald Williams, 1926-1976). Figure de proue du genre, Le Comte va sortir la musique Rasta de son cadre profondément spirituelle que sont les Grounations :  au travers ses nombreuses collaborations et performances avec ou des artistes comme les Skatalites et Folks Brothers, ou des producteurs tel que Clement 'Coxsone' Dodd, Prince Buster et Harry Mudie, il  rendre son art populaire sans en altérer la dimension sacrée. 

Au début des années 1970, Count Ossie forme avec le saxophoniste Cedric Brooks The Mystic Revelation of Rastafari qui devient rapidement une formation incontournable. En ajoutant aux authentiques percussions Rastas les influences jazz spirituelles et avant-gardistes de Sun Ra, John Coltrane et Albert Ayler, le band crée un son unique et révolutionnaire.

 

Une des premières mentions de l'Ethiopie dans la musique jamaïcaine est à mettre au crédit du chanteur de mento Lord Lebby and The Jamaican Calpysonians avec en 1955 Ethiopia, titre dans lequel Noel Williams, alias Lord Lebby, évoque sa pensée éthiopianiste, mouvement politique appelant au retour en Afrique pour les Noirs.

Puis, les années 1960 vont voir l'émergence des premiers disques proposant de la musique purement Rastafari ; elles vont assister à la venue de l'Empereur éthiopien à Kingston en avril 1966, visite vécu comme un électro choc au sein de la scène musicale insulaire (sans parler de la population elle-même cela va sans dire!) qui voit nombre d'artistes se convertir et adhérer à la foi Rastafari. 

Avec la décénie suivante et les artistes roots qui continuent à répandre tout autour de la planète la parole de Jah (Dieu), Reggae et Rasta se trouvent liés l'un à l'autre pour l'éternité !

 

Cette rétrospective propose un regard en profondeur de l'influence de Rasta sur la musique et vice et versa. Un livret très complet et conséquent, contenant photos exclusives et de nombreuses notes historiques et contextuelles, acompagne ces 20 titres rebelles. Entre incontournables et titres plus obscures, Soul Jazz fait une belle incursion dans le Rasta Reggae, du même niveau que la splendide pochette proposée !

 

RASTAFARI

The Dreads Enter Babylon 1955-83

CD/2XLP

1. Count Ossie and The Rasta Family - Africa We Want Fe Go

2. Johnny Clarke - None Shall Escape The Judgement

3. Laurel Aitken - Haile Selassie

4. Count Ossie and The Mystic Revelation Of Rastafari - Tales Of Mozambique

5. Ras Michael and The Sons Of Negus - Booma Yeah

6. Mutabaruka - Say

7. Bongo Herman and Jah Lloyd - African Drums

8. Ashanti Roy - Hail The Words Of Jah

9. Count Ossie and The Mystic Revelation Of Rastafari - Sam's Intro

10. Bongo Herman, Les and Bunny - Salaam

11. Winston and Ansell - Zion I

12. Techniques All Stars - Zion I Version

13. Lord Lebby and The Jamaican Calypsonians - Ethiopia

14. Count Ossie & Leslie Butler - Soul Drums

15. The Heaven Singers - Rasta Dreadlocks

16. Rod Taylor - His Imperial Majesty

17. Q.Q. - Betta Must Come

18. Earth & Stone - Jah Will Cut You Down

19. Count Ossie & The Mystic Revelation Of Rastafari - Narration

20. Ronald Downer and Count Ossie - A Ju Ju Wa

Soul Jazz Records 2015

Please reload

  • Facebook Long Shadow
  • Instagram
  • SoundCloud Long Shadow
0