african POSTman

Un livre met en lumière les DJs et Toasters jamaïcains : histoire, thématiques et symboles.

23/11/2015

Tout est dit dans le titre : tant pour le sujet que dans sa construction l'ouvrage se consacre aux DEEJAYS  jamaïcains en 3 thématiques : l'histoire du style, ses symboles et les thémes abordés par les Toasters.

 

Pour rappel, le DEEJAY ou TOASTER (de to toast, chauffer) parle/chante sur un morceau ou original ou remixé ou dubé déjà enregistré pour ainsi en créer une nouvelle version. Apparu dès les années 1940 avec les premiers sound system en Jamaïque, l'animateur prend ses lettres de noblesse 3 décennies plus tard quand ce dernier apparait sur les singles.

 

Après une première partie historique, les auteurs Eric Doumerc et Jérémie Kroubo Dagnini, dans le but d'une analyse de textes, nous présentent les 8 artistes choisis parmi les plus emblématiques : U Roy, I Roy, Prince Fari, Prince Jazzbo, Dillinger, Big Youth, Dennis Alcapone, Tapper Zukkie et Mikey Dread. Entre anecdotes comme le célèbre duel que se livrèrent durant plusieurs semaines de 1975 Prince Jazzbo et I Roy (duel à coup de sortie de singles !), et repères discographiques, on survole à plus ou moins bonne altitude, la carrière de chaque artiste pour se poser (enfin atterrir!) sur leurs textes gravés entre 1970 et 79 dans ce polymère de vinyle que nous chérissons tant!

 

L'analyse de ces quelques textes (souvent incompréhensibles pour une oreille non jamaïcaine !) met en lumière un style à part entière évidemment que l'on a considéré longtemps au mieux comme un sous-genre, au pire comme une mode.

A la lecture des lyrics (comme on dit !) et avec l'aide des auteurs, on comprend, outre l'indéniable et indiscutable apport récréatif, musical et culturel, le rôle social de ces griots jamaïcains. A l'instar des conteurs africains, isl se posent en chroniqueurs de la rue. Que le propos soit ou festif, à vocation spirituel (Rastafari) ou foncièrement dénonciateur, le toaster se fait le plus souvent l'écho des ghettos et de ses problèmes quotidiens. Politique locale (plus rarement internationale), éducation, herbe, Establishment, injustices sociales... Les sujets ne manquent pas !

 

Les jeux de mots, les métaphores et autre onomatopée sont légion dans cette pratique pour laquelle l'improvisation et la spontanéité sont des qualités primordiales. Afin d'être le plus proche du public le Deejay fait référence un passage de la bible, une expression, un proverbe ou dicton détourné, une phrase ou bien tout un couplet de comptines ou chansons populaires transposés au présent. Évidemment chaque deejay a son style, ses gimmiks.

 

Cette pratique en évoluant au tournant des 80's avec les prémisses du dancehall va révolutionner la musique de part le monde en étant à l'origine de l'expression musicale du mouvement Hip-hop : un certain DJ HERC KOOL, d'origine yardie installé dans le Bronx à New-York, y importa fin des 70's le principe du Deejay style qui évolue rapidement pour donner naissance au Rap.

 

Un livre qui donc en intéressera plus d'un !

 

DJs ET TOASTERS JAMAICAINS : 1970-1979

Histoire, thématiques et symboles

Eric Doumerc et Jérémie Kroubo Dagnini

Camion Blanc 2015

220 pages

 

Les auteurs :

- Eric Doumerc : maître de conférence à l'Université de Toulouse-le miraille/Jean Jaurès au Département anglais. Sa spécialité est les relations entre poésie et tradition orale aux Caraïbes anglophone dont la Jamaïque. Il écrit dans différent magazines comme Reggae Vibes ou The Beat (USA). On lui doit en 2014 le livre Le reggae dans le texte 1967-1988 (Camion Blanc)

Jérémie Kroubo Dagnini : chercheur à l'Université d'orleans, il est spécialiste des musiques jamaïcaines. Il est l'auteur de plusieurs livres sur le sujet : Vibrations jamaïcaines ou L'Histoire des musiques populaires jamaïcaines au xxème siècle (Camion Blanc).

Please reload

  • Facebook Long Shadow
  • Instagram
  • SoundCloud Long Shadow
0