african POSTman

Jah Lloyd avec No Tribal War disponible, le triptyque proposé par King Rocky Records et Deep Roots est enfin complet.

24/10/2017

 

Annoncé depuis quelques semaines, le repress Jah Lloyd et No Tribal war suivi de la version instrumentale de Binghi Bunny et Bongo Herman, Ark of the Covenant, est enfin paru sur le label Deep Roots. Cette réédition vient clore un projet mené en collaboration avec le label King Rocky Records (KRR) et rejoint ainsi les deux dernières sorties estampillées du seul cochon d’inde du reggae connu à ce jour.

 En effet, depuis sa création en 2014, KRR confie la distribution de ses 45T à Deep Roots Reggae Shop. Après 3 ans de belle entente, les 2 entités décident de collaborer plus étroitement encore à un projet où chacun participerait selon ses compétences : Deep Roots se chargera de toute la partie musicale et King Rocky s’occupera des visuels et du travail graphique.
L’idée initiale est de sortir deux ou trois raretés du catalogue de Pat Francis, aka Jah Lloyd. Les droits des productions du toaster très apprécié des protagonistes leur étaient accessibles auprès de Mike Brooks avec qui KRR, par l’entremise de Reggae Remedy, avait déjà travaillé pour le double single SMILE. Le producteur et chanteur jamaïcain profite de l’occasion pour leur ouvrir également son catalogue. Ils n’avaient que l’embarras du choix. Décidés, ils partent alors en quête de la matière sonore et visuelle. Elle est dégotée auprès de collectionneurs avertis ou, dans le cas de No tribal war de Jah Lloyd, retrouvée dans une pile de blanks (disques avec un macaron sans mention) oubliée dans l’antre du distributeur.
Près de six heures de travail de restauration et de mastering au studio Parelies (Paris) sont nécessaires pour rendre les titres présentables. Côté artwork, les macarons originaux sont reproduits méticuleusement à l’identique main levée dans le soucis de conserver la spontanéité de création qui caractérise l’industrie discographique jamaïcaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 2 premières pièces qui compose ce triptyque, consacre donc Jah Lloyd, né Patrick Lloyd Francis, avec des productions sorties respectivement en 1972 et 1975 : Zion Rock suivi de la version instrumentale du tromboniste de légende Vin Gordon Rebel Rock, et No Tribal war déclinée en une version nyabinghi de Bunny & Herman.

C’est sur la rythmique épurée de Ain't no sun shine que Jah Lloyd exécute ces deux toasts distincts amples et entêtants. 


Pour la petite histoire, Pat Francis débute sa carrière de chanteur au sein des Mediators au milieu des années 1960. À la fin de la décennie, il enregistre pour Rupie Edwards et Lee Perry. Se faisant un temps leur vendeur de disque, Francis fréquente les studios et se rapproche de King Tubby auprès duquel il étudie l'aspect technique de la musique. Au début des années 70, Pat Francis se lance dans la production et fonde son label Teem. Inspiré par U-Roy, Big Youth ou encore Dilinger, il prend le nom de Jah Lloyd et enregistre au studio Randy's - avec le soutien d'Edwards ou l'aide de Perry, ses premières productions en style Deejay.

 

Le troisième et dernier single, Sensi man et sa Version produits par Mike Brooks sur un de ses labels, M.B. Records - qui ne compte que cette référence - est paru en Jamaïque de façon très confidentielle en 1982. La plupart des quelques dizaines de galettes pressées à l'époque furent habillées d'un sommaire macaron bicolore rouge et blanc pré-imprimé vierge. C'est vêtu de ce même motif que ce rare 45t de Brooks rejoint les bacs, visuel auquel ont été manuscrites les informations utiles, une pratique courante sur les blanks (macaron vierge).
Sur une rythmique soutenue voluptueusement roots, Mike Brooks interprète une ode à ces cultivateurs des montagnes spécialisés sinsemilia, sous entendu arrêtez les persécutions policières envers les hills man. Comme pour les remercier de la qualité du produit de leur travail, Brooks va jusqu'à siter certains d'entre eux !
En face B, le titre est décliné en une Version dub profonde aux phases dubwise explosives et lourdes de basses.

 JAH LLOYD - Zion Rock
VIN GORDON & Francis All Stars - Rebel Rock
7" KRR06 - 2017
(c) Pat Francis 1972

 

JAH LLOYD - No Tribal War
BUNNY & HERMAN - Ark of the Covenant
7"  DEEPROOTS707 - 2017
(c) Pat Francis 1975

 

MIKE BROOKS - Sensi Man + Version
(c) Mike Brooks 1982
7" KRR05 - 2017

Mastered by Parélies.
Distributed by Deep Roots Reggae Shop

 

 

 

 

Please reload

  • Facebook Long Shadow
  • Instagram
  • SoundCloud Long Shadow
0